À l’ère des fake news de Trump, la manipulation des informations semble être devenue un événement quotidien. Dans le climat social et politique actuel, comment pouvons-nous savoir ce qui est réel et ce qui est faux? Prendre la parole d’une personne comme étant la seule vérité peut conduire à des informations erronées et à de fausses idées. Vous devez avoir une compréhension plus profonde des informations disponibles avant de vous faire votre propre opinion. Parce qu’il est si difficile de faire la distinction entre la vérité et les «fake news», il est essentiel de questionner et d’aller à la recherche de la vérité.

Vous devez vous assurer de considérer des points de vue équilibrés et divers lorsque vous recherchez la vérité.

“Objectivité, signifie se donner à tous une chance égale et de parler à toutes les parties impliquées” Christiane Amanpour.

 

Pourquoi est-ce que je parle de “fake news”?

Les mensonges malveillants et la manipulation des faits sont toujours faits dans l’intention de contrôler le point de vue de quelqu’un pour tirer profit ou de faire du mal à quelqu’un d’autre. Au cours de mes deux années en tant que conseillère municipale, j’ai été témoin de désinformations intentionnelles et de manipulation à grande échelle. La désinformation intentionnelle peut provenir de n’importe qui et de n’importe quel niveau de la société (d’un résident, des médias, mais aussi des personnes au pouvoir). Peut-être qu’en politique, les cas de “fake news” sont encore plus flagrants parce que les enjeux sont tellement grands, je ne suis pas certaine.

Je voulais aborder le sujet de “fake news” parce que je suis quelque peu dérangée par ce que j’entends et vois autour de moi. La désinformation (fausses informations diffusées délibérément pour tromper les gens) que certaines personnes propagent devrait être une préoccupation pour les gens et devrait vous amener à remettre en question les véritables motivations. Il ne s’agit pas seulement d’avoir des opinions différentes, il s’agit de la manipulation. Vous seriez surpris de découvrir de quelle mesure certaines personnes sont prêtes à prendre pour contrôler une situation ou gagner du pouvoir. Heureusement, ce genre de comportement ne vient que d’une minorité.

Non seulement il est important de remettre en question les motifs, mais aussi d’aller à la source et d’obtenir une autre perspective ce qui vous permettra de vous faire vos propres idées. J’invite les citoyens, les employés de la ville, les commerçants et entrepreneurs, les médias, ou toute personne intéressée à avoir à une discussion avec n’importe quel conseiller de Saint-Lazare afin de partager vos préoccupations, poser des questions et exprimer vos opinions. Ce genre de dialogue vous permettra de distinguer ce qui est vrai et ce qui est “fake news”. En même temps, cela vous donnera un vrai sens de qui nous sommes et de connaitre notre position sur différents enjeux.

Je tiens à vous assurer que les six conseillers de Saint-Lazare communique tous d’une manière différente, mais nous partageons tous le même point de vue sur l’importance de la transparence.

 

Voici comment vous pouvez nous joindre

 

Mme Geneviève Lachance, conseillère district 1
glachance@ville.saint-lazare.qc.ca
Facebook

M. Pierre Casavant, conseiller district 2
pcasavant@ville.saint-lazare.qc.ca

M. Benoît Tremblay, conseiller district 3
btremblay@ville.saint-lazare.qc.ca

M. Michel Poitras, conseiller district 4
mpoitras@ville.saint-lazare.qc.ca

M. Richard Chartrand, conseiller district 5
rchartrand@ville.saint-lazare.qc.ca

M. Brian Trainor, conseiller district 6
btrainor@ville.saint-lazare.qc.ca